Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Richard

ORLINSKI 

PAR | Myriam BERDAH MARCIANO

« Génie ou Imposteur ? »
« Certains crient à la supercherie »
« De l’Art ou pas, il s’en moque »
« Artiste d’affaire, œuvres trop superficielles, faciles, commerciales et sans âme »
Ces critiques ce sont celles qu’on entendait à l’encontre de l’immense Andy Warhol.
Andy Warhol qui a pulvérisé le record de l’œuvre la plus chère vendue aux enchères au XXème siècle…195 millions de dollars pour son « Shot Sage Blue Marylin » peint en 1964.

Richard Orlinski, aujourd’hui l’artiste français contemporain le plus vendu au monde…L’ARTISTE FRANCAIS LE PLUS VENDU AU MONDE. Et pourtant, ce sont les mêmes propos qui reviennent sur lui et son travail !

Boudés par l’intelligentsia américaine ou parisienne, chez Warhol comme chez Orlinski, tout est assumé, tout est génie, tout est démesure.

Ils personnifient la controverse, celle qui détonne, qui provoque et qui se vend. Une créativité sans limite. Ils se permettent tout et ça fonctionne !

Hyperdoué, hyperactif, insatiable, Orlinski essaie tout, prend des risques inimaginables, ne fait rien comme personne et à l’instar d’un centre Pompidou en plein Paris, il est résolument visionnaire et jamais là où on l’attend.

D’une enfance cabossée, il se range ensuite, se marie, fait 4 enfants, il fait fortune dans l’immobilier…Mais le burn-out le guette. C’est sur le tard qu’il trouve l’immense courage de se lancer, tête baissée, dans ses sculptures d’animaux, sa passion depuis tout petit. Mais à 38 ans le monde de l’Art lui dit très vite « Tu es nobody, personne ne te financera ». Ses animaux sont comme lui : sauvages, fiers et conquérants. Il fonce. Chaque création devient collector. Son style est singulier, la patte Orlinski s’impose. Le succès est renversant, la perfection esthétique de mise, nous sommes dans du pur avant-gardisme.

Son crocodile iconique en résine rouge en 2004, sa première œuvre, n’a pas été créée au hasard. Ayant survécu aux catastrophes naturelles et à l’âge de glace, l’animal fascine Orlinski par sa capacité de survie. L’Homme et le crocodile ont en commun le cerveau reptilien, un cerveau sans mémoire, régi par des réflexes innés, siège de nos pulsions de violence.

Mes animaux sont un miroir de l’âme humaine, de ses imperfections, de notre propre animalité, une réflexion profonde sur la nature de l’Homme

Son gorille et œuvre emblématique de l’artiste, Wild Kong, a la gueule ouverte sur des crocs effrayants, martelant son torse de ses poings menaçants, il s’autoproclame invincible. Mais la bête féroce est aussi capable de tendresse. Cette allégorie de l’Homme parfait inspirée du film King-Kong interroge : Qui du Gorille ou de l’Homme est le plus sauvage ?

Sa Panthère taillée à facettes comme un diamant, est un symbole de puissance, de grâce et de sensualité. Sa nature sauvage est sublimée par l’esthétisme poussé de l’œuvre et s’inscrit parfaitement dans le Concept Born Wild cher à Orlinski.

S’il est très vite exposé dans les galeries qui attirent la Jet-Set, Orlinski n’en oublie pourtant pas d’où il vient, il rend son art populaire et accessible à tous ! Il aime à dire qu’il casse les codes : Si l’art est traditionnellement réservé à l’élite, Orlinski déclare : « Souvent les gens n’osent pas pousser la porte d’une galerie ou d’un musée alors je fais en sorte que le musée vienne à eux » et expose ses animaux dans des endroits improbables pour atteindre le plus grand nombre. Des sommets de Courchevel aux bassins miniers de Lens, son art est présent, gratuit et accessible. Orlinski déclare : « Ça ne plaît pas à tout le monde mais quand je vois un sourire j’ai tout gagné ! C’est un vrai moment de partage »

Si on parle de lui comme « le sculpteur des stars », Orlinski est de toutes les soirées caritatives et l’on ne compte plus les évènements humanitaires auxquels il a participé en offrant certaines de ses créations afin de récolter des fonds pour de nombreuses associations.

Orlinski travaille autour du concept de l’édition limitée : Comme un papillon éphémère, il déploie ses créations pour un temps, pour nous faire apprécier la rareté du moment. Comme dans la vie, c’est de savoir qu’il y a une fin qui nous fait réellement « vivre », on sait le temps précieux et c’est dans cet esprit qu’il accepte les collaborations avec des marques prestigieuses à l’instar de Lancôme pour qui il a redessiné l’iconique rose, emblème de la marque pour les fêtes de cette fin d’année mais aussi avec des marques bien plus populaires.

Ainsi, parmi ses collaborations les plus marquantes, Orlinski a été choisi par la marque de montres de prestige HUBLOT. La collection qu’il a créée pour eux associe design aux couleurs vives et son style pop’art futuriste à la tradition et à la qualité sans compromis des montres HUBLOT. Le partenariat a rencontré un énorme succès et des collectionneurs du monde entier s’arrachent ses montres (Classic Fusion, Aerofusion Chronograph – By Richard Orlinski)

PORSCHE a également sollicité Richard Orlinski en l’honneur du 55ème anniversaire de l’iconique et mythique modèle 911. Orlinski a revisité ce modèle en y ajoutant sa vision, à l’intérieur comme à l’extérieur. Avec pas moins d’11 couches de peinture et 500 heures de production, le résultat est spectaculaire !

Pour le 25ème anniversaire de Disneyland Paris, Orlinski a créé sa propre version des deux personnages phare de l’univers DISNEY : son « Mickey Mouse » est inspiré du rôle de la souris dans Fantasia : l’apprenti sorcier mais aussi Simba du Roi Lion. Les merveilleuses créations miniatures ont été vendues sur le site de Disney à un prix très accessible de 59€ !

Dans le même esprit, Orlinski en partenariat avec l’UNICEF a conçu une magnifique collection de cartes de vœux colorée et festive pour la nouvelle année 2020 destinée à récolter des dons pour venir en aide aux enfants en situation de précarité dans le Monde.

The Kooples, Monoprix, Lancôme, Christofle, Pacman, Photomaton et encore tellement d’autres…Tous ont en commun d’avoir fait appel au génie Orlinski pour faire souffler sur leurs produits un vent de folie, un design fantastique, des couleurs punchy et surtout la marque originale d’un artiste hors normes !

En résumé, Richard Orlinski fait tomber tous les clichés liés aux artistes : Il rend son art accessible, il rend son art bankable et le message de ses œuvres contemporaines est explicite !

Mais c’est l’Art sous toutes ses formes qu’il va caresser et tout ce qu’il touche se transforme en Or(linski). La musique d’abord, Il devient DJ et son single « Heartbeat » est classé numéro 1 des ventes. L’écriture ensuite avec un livre sur sa vie et il en vend des milliers d’exemplaires. Il joue dans un film et sa prestation est saluée. Il essaie le stand-up et part en tournée dans toute la France ! Il sculpte Nabilla, il dévoile une collection NFT pour Binance, il n’a certainement pas fini de nous surprendre !

Richard Orlinski, on commence par le décrier, on finit par l’encenser ! Une chose est sûre : Nul n’y est insensible et il restera sans aucun doute une figure centrale de notre époque à l’instar d’Andy dans la 2ème moitié du XXème siècle, Andy Warhol son modèle !