Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PAR | MADELEINE VOGLER

Maona,

le retour dans les années 60 de Monaco

Ce mardi 4 juillet, le prince Albert de Monaco a officiellement inauguré le nouveau Maona Monte-Carlo. Nouveau cabaret à ciel ouvert, ce lieu de fête rappelle les années 60 et 70, qui ont forgé la réputation si présente encore de la côte d’Azur. Un lieu d’insouciance et de festivité, tels ont été les mots d’ordre pour la société Monte-Carlo des bains de mer, à l’origine de cette initiative.

Un décor idyllique, un cabaret, une cuisine méditerranéenne avec spécialités monégasques ou encore bar à cocktail : de quoi célébrer les souvenirs d’antan. Au rythme de la musique signée « belle époque », le label du collectif électro Bon Entendeur, connu pour ses remixes du patrimoine musical francophone, emporte les clients jusqu’au bout de la soirée dans une ambiance sixties et seventies. Nostalgiques jusque dans le nom, le cabaret Maona, provient des premières lettres de la célèbre cantatrice Maria Callas et le reste fait écho à Aristote Onassis. 2 figures parmi tant d’autres ayant fait la réputation de la principauté. Le territoire monégasque doit sa popularité à tant de personnalités comme Joséphine Baker, Jerry Lewis, Liza Minelli, Michael Caine ou encore Yves Montant. Ce cabaret représente une opportunité unique de rendre hommage au passé glorieux de Monaco, et de préserver dans un espace la belle époque de la principauté.

Une expérience de la sorte s’accompagne évidemment d’un retour aux racines culinaires monégasques. Le cabaret propose une cuisine locale et une mixologie de haut vol. Entre recettes familiales typiques de la région et plats classiques, ensoleillés et généreux, le lounge bar propose Barbajuans, stocafi, socca ou fougasse. Des plats d’exception, comme le risotto au homard, sont également proposés par le Chef Vicenzo Giordano, qui tout en faisant un clin d’œil à la riviera italienne, sublime l’expérience gastronomique du Maona. Un plat qui se déguste avant ou après l’accompagnement d’un cocktail crée par l’un des bartender les plus réputés au monde : Giancarlo Mancino. Des alcools millésimés d’exception à la carte, comme le negroni Monte-Carlo de 1956, année de mariage de Grace Kelly et du prince Rainier, combiné avec un amer et un vermouth italien de la même année et un gin sec londonien des années 50. 

Une expérience culinaire unique dans un lieu scénographié par Laurent Maugoust. Designé comme le salon d’été d’une villa au bord de mer, aux teintes inspirées des années 60 et 70, l’intérieur s’accompagne d’une fresque signé Aurore de La Morinerie. Le lieu rend hommage au fameux Maona historique en mettant en scène son patrimoine photographique avec une ambiance authentique et singulière. 

Vous aimerez sûrement :
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp