Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PAR | AVNER PONCE

Ibrahim brille aux Grammy

Pour la 66e cérémonie des Grammy Awards, qui s’est tenue le 5 février dernier à Los Angeles, le trompettiste Ibrahim Maalouf a créé la sensation en apparaissant dans un costume Dolce & Gabbana étincelant avec à la main, un instrument customisé par le sculpteur français Richard Orlinski. 

© Mario Barberio - Dolce&Gabbana

Décidément, Ibrahim Maalouf n’est pas un musicien comme les autres. Trompettiste de génie, il a reçu cette année une deuxième nomination aux Grammy Awards, pour son album Todo Colores, dans la catégorie Best Global Music Performance. Malheureusement, il n’a pas quitté la Californie avec le trophée, remporté par Béla Fleck, Zakir Hussain et Edgar Meyer pour Pashto. 

Pourtant, celui qui a été l’un des plus brillants étudiants du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il a remporté sept prix avait réalisé avec cet album une nouvelle prouesse musicale en s’associant avec le chanteur cubain Cimafunk et le groupe américain Tank and The Bangas, produisant ainsi un mélange de musique orientale, de funk, de soul et de rap. Le natif de Beyrouth qui est un habitué des collaborations avec les plus grands, Sting, Salif Keira, Amadou et Mariam ou encore Matthieu Chedid est cependant devenu le tout premier artiste libanais à être nommé deux fois lors de cette prestigieuse cérémonie. L’année dernière, il a également travaillé avec A$AP Rocky, Gregory Porter et De La Soul.  

© Mario Barberio - Dolce&Gabbana
© Mario Barberio - Dolce&Gabbana

Il était accompagné pour cette 66e cérémonie des Grammy de son épouse, la chanteuse libanaise Hiba Tawaji et tous deux avaient choisi une tenue Dolce & Gabbana, avec une robe dorée tandis qu’Ibrahim avait opté pour un costume à paillettes et surtout, un accessoire exceptionnel avec une trompette customisée pour l’occasion par le sculpteur français Richard Orlinski. Un objet unique.  

© Mario Barberio - Dolce&Gabbana
© Mario Barberio - Dolce&Gabbana

PAR | AVNER PONCE